La 7ème étape de Melody Beattie

Il y a des choses à propos de nous-mêmes dont nous devons nous débarrasser ; il y a des choses que nous devons changer. Mais en même temps, ce n’est pas la peine d’être trop désespérés, trop impitoyables, trop combatifs. Sur le chemin du bonheur, de nombreuses choses vont changer d’elles-mêmes et les autres, nous pouvons les travailler au fur et à mesure. La première chose à faire est de reconnaître notre Nature Intérieure et de lui faire confiance, et de ne pas la perdre de vue. Car à l’intérieur du vilain petit canard se trouve le cygne et dans le tigre bondissant se trouve le sauveteur qui connaît le Chemin, et dans chacun de nous se trouve quelque chose de spécial qu’il faut garder. – Benjamin Hoff, The Tao of Pooh

La peur de cette étape, dit Melody Beattie, était que si Dieu enlevait ses défauts de caractère, elle n’était pas sûre qu’il reste quelque chose ensuite.

Les étapes 6 et 7 sont des étapes de transformation.

Voici quelques exercices proposés à la fin du chapitre sur  la 7ème étape de Codependent’s guide to the twelve steps.

  1. Quels sont vos peurs au sujet d’être changé ? Ecrivez-les ou parlez-en à une autre personne.
  2. Comment vous êtes-vous déjà vu changer ? Dans quelle mesure avez-vous besoin de changer ? A quel point avez-vous reçu le pouvoir de le faire ? Réfléchissez sur la nature graduelle et naturelle du changement dans votre vie.
  3. Ecrire des lettres est un de mes outils favoris. Ecrivez une lettre à Dieu tel que vous le concevez. Dans cette lettre, parlez de ce qui vous dérange et de ce que vous voudriez voir changer à votre sujet. Demandez à Dieu de vous aider à changer les choses en vous et dans votre vie qui doivent être changées.
  4. Si vous avez des doutes sur les défauts de caractère sur lesquels travailler maintenant, demandez à Dieu de vous montrer clairement quelles sont les questions dans votre vie qui seraient améliorées si vous travailliez les sixième et septième étapes à leur sujet.
  5. Faites une visualisation créative à votre sujet. Visualisez-vous mentalement tel que vous voudriez devenir. Voyez-vous en train de faire et d’être tout ce que vous voulez faire et être. Puis lâchez prise sur ce sujet. Revenez au moment présent. Affirmez que qui vous êtes est quelqu’un de bien. Affirmez l’acceptation et l’amour de vous-même dans le moment présent.
Publicités

A la recherche de la culpabilité perdue…

J’ai beau chercher, et je ne trouve pas trace en moi de sentiment de culpabilité…
Il faut croire qu’elle a été balayée, comme promis, par la pratique des 8ème et 9ème étape (dresser une liste des personnes lésées et réparer nos torts envers ces personnes quand c’est possible).
Heureusement que j’avais préalablement écrit sur le sujet pour en retrouver la trace.
J’avais dit que ce mal être, ce malaise, était lié à mes tentatives pour gérer des situations inextricables. Or, avec mes réunions et la pratique du programme en 12 étapes, je suis de moins en moins interventionniste et je lâche de plus en plus souvent prise vis-à-vis de tout ce que je ne peux gérer moi-même, de tout ce pour quoi je n’ai pas la réponse, et de tout ce qui ne me regarde pas.
En plus hier, j’ai entrepris ma seconde amende honorable (9ème étape) à quelqu’un à qui j’avais fait du mal dans le passé. Et j’ai reçu une très belle réponse d’une personne que je rejetais parce que, au fond de moi, elle représente un idéal de bonté et de spiritualité.
S’il restait un peu de culpabilité enfouie, il ne fait pas de doute que ces nouvelles expériences vont contribuer à l’éliminer, comme par miracle, et des miracles, il y en a souvent.