« John Barleycorn »

Si Jack London publie « John Barleycorn » en 1913, c’est pour partager, d’une plume malgré tout alerte et extrêmement passionnante, les réalités d’un homme alcoolique dont toute la vie a finalement tourné autour de cette substance. Il n’hésite pas à se mettre à nu pour raconter quel chemin l’a mené à l’addiction, proposant une analyse sensée et sans tabou de la place de l’alcool dans la société.
Bien que cet ouvrage ait été publié il y a plus de 100 ans, il reste à mes yeux très moderne et instructif, pointant du doigt la sournoiserie de l’alcool social, donnant également à comprendre la parole d’un alcoolique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.