Dans mon inventaire de 10ème étape quotidien, il me faut traquer le ressentiment.

Dans notre grand cahier Plan pour notre progrès, il existe tout un chapitre sur ce sujet ; on y trouve aussi cette citation d’un membre  Al-Anon : « Le ressentiment, un poison que je prends en espérant que vous allez en mourir. »

Il faut le traquer, parce que j’avais l’impression de ne plus en avoir. Consciemment j’aime tout le monde et je prie pour ceux qui me plaisent moins que les autres, mais si j’examine mes propos dans ce qu’ils peuvent comporter d’agressivité et de violence, je découvre qu’ils expriment des ressentiments de longue date. Ce poison a tendance à contaminer mes réactions, à durcir mes interventions, à rigidifier ma pensée, sans que je m’en rende compte.

Faire la liste de mes ressentiments aujourd’hui me permet d’en prendre conscience, de les avouer à moi-même, de les partager avec une autre personne. Il n’est pas rare qu’une difficulté partagée s’évanouisse. Oui, j’en veux à telle personne de m’avoir imposé ceci ou cela, d’avoir (peut-être) eu raison sur certains points, ou de m’avoir touchée là où ça fait mal, vous savez, lorsque je vois en moi ce que j’ai tendance à reprocher aux autres…

Ensuite, j’ai l’espoir que cette expérience soit une étape de croissance spirituelle. En tout cas, j’ai appris quelque chose sur moi.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s