Les fraternités AA et Al-Anon

Hier soir, nous étions 40 à l’anniversaire de dix ans de sobriété d’un ami AA.
Comme toujours, j’éprouve beaucoup d’émotions dans ces réunions, tellement riches d’espoir.
Un ami était venu de New-York et a modéré dans les règles de l’art.
Quand j’y pense, je n’ai peut-être pas autant d’amis dans ma ville que j’en ai parmi les AA, et ce sont des amis que j’ai toujours infiniment de plaisir à rencontrer. Des amis vrais, avec qui on ne parle pas de la pluie et du beau temps.
J’ai été un peu troublée par la présence d’un collègue et ma maladie de codépendante ne pouvait s’empêcher de couver : comment pourrais-je l’aider ? Comment lui dire qu’il n’a rien à craindre, que je respecterai toujours son anonymat, que je ne le surveillerai pas ? Qu’il est mon frère ?

; ;

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s