Dans spirituel, il y a rituel…

J’ai rencontré la spiritualité dans les fraternités en douze étapes.
J’ai entendu parler d’un programme et ça m’a fait envie :

Si vous voulez ce que nous avons…

dit le préambule des Alcooliques Anonymes.
Ma progression spirituelle nécessite une pratique disciplinée qui devient un mode de vie.
1- Lire quotidiennement la page du jour (selon les années je lis « Un jour à la fois » des Emotifs Anonymes, « Le courage de changer » ou « De l’espoir pour aujourd’hui » d’Al-Anon). Je pense que ces textes ont été écrits par des personnes hautement éclairées et j’en redécouvre de nouveaux aspects chaque année.
2- M’agenouiller pour prier ma Puissance Supérieure. La conception que j’en ai évolue au fil du temps, elle a parfois ressemblé au « Dieu » des religions de mon enfance, en plus aimant… Ma prière est simple, je pense simplement à remercier. Puis je demande d’être protégée ainsi que les personnes qui me sont chères… parfois j’inclus les fraternités anonymes dans ma prière.
3- Aller en réunion chaque semaine sans me demander si j’en ai envie ou pas.

Si je suis assidue à ce programme, le reste viendra tout seul.

Tagged with: ,
Publié dans 12 etapes, Programme, spiritualité

Mettre de l’ordre dans sa vie

J’ai toujours été convaincue qu’il ne faut pas changer radicalement demain mais s’améliorer un peu aujourd’hui. Et c’est tout le sens du programme Al-Anon de vie illustré par le titre même de deux livres de lectures quotidiennes : « Le courage de changer » et « Un jour à la fois ».
J’ai souvent entendu parler du désordre dans les réunions et le programme Al-Anon et je l’ai toujours pris au sens propre : le désordre de mon intérieur reflète mon désordre intérieur. Chez une de mes amies AEA (Adulte Enfant d’Alcoolique), le sol était jonché de papiers de toutes sortes. Et je dois avouer que chez moi, parfois, ce n’est guère mieux, il y a des objets et des papiers partout.
Je sais aujourd’hui que j’ai besoin d’ordre pour mon bien-être, et que je dois m’atteler à la tâche de ranger, d’élaguer, de jeter, et cela dès maintenant ; e pas attendre comme dans d’autres domaines de ma vie, un hypothétique futur plus propice.
C’est cela, le programme Al-Anon. La page du 31 juillet du « Courage de changer » nous suggère de commencer à faire du ménage dans notre vie, petit à petit, « un jour à la fois ».

Tagged with: ,
Publié dans Al-Anon, Programme

Codépendance : une question de limites

La question des limites est une des caractéristiques primaires de la codépendance. C’est à dire que le codépendant a du mal à définir où il finit et où commence l’autre personne. Par exemple, nous pouvons avoir du mal à définir la différence entre nos sentiments, nos problèmes, notre responsabilité, et les sentiments, problèmes, responsabilités de quelqu’un d’autre.
Souvent le problème n’est pas que nous prenions la responsabilité pour les autres, mais que nous nous sentions responsables pour eux. Notre capacité à nous définir et à nous distinguer nous-mêmes des autres est floue. Les frontières qui nous entourent sont floues. Les personnes avec des limites faibles semblent « prendre » ou absorber les sentiments des autres comme une éponge absorbe l’eau.
(ces notes sont tirées de Au delà de la codépendance, de Melody Beattie)

Tagged with: , , ,
Publié dans codépendance, Journal d'une co-dépendante, Témoignages

Vive les codépendants !


Le livre de Melody Beattie Vaincre la codépendance, explore tous les aspects de la personnalité codépendante, elle fait si bien mon portrait.
Pour guérir de cette maladie, rien de tel que le programme en douze étapes.
Le livre est un bijou, à lire, à relire et à méditer au quotidien. Il existe en livre de poche.

Voici quelques citations et tout d’abord une définition de la codépendance, due à Robert Subby

Des règles répressives empêchent le sujet d’exprimer ouvertement ses sentiments et d’aborder de manière directe les problèmes personnels et interpersonnels.

Autre définition : les codépendants sont des gens qui réagissent aux problèmes, aux souffrances, aux conditions de vie et au comportement des autres.

Personnellement, j’expérimente vraiment un bien-être, comme une drogue, lorsque je fais quelque chose pour les autres.

L’investissement en autrui suscite un accès momentané de bien-être, de contentement, de sensation de pouvoir. De la même manière que l’alcool aide provisoirement l’alcoolique à se sentir mieux, la démarche de sauvetage nous détourne temporairement de la souffrance qu’il y a à être ce que nous sommes. Nous ne nous sentons pas dignes d’être aimés : nous nous contentons de nous RENDRE INDISPENSABLES.

Que les codépendants aient l’air fragiles et impuissants ou solides et pleins de ressources, ce n’en sont pas moins des enfants craintifs, vulnérables et sans cesse en demande, avec un besoin déchirant d’amour et d’attention.

Il est dommage que notre comportement nous conduise à tant d’erreurs et tant de souffrance, parce que le monde serait encore plus dur sans les codépendants.

Les codépendants comptent parmi les êtres les plus aimants, les plus généreux, les plus bienveillants et les plus attentifs que je connaisse.
et
De tout temps, les codépendants ont dénoncé les injustices sociales et se sont battus pour défendre les droits de l’opprimé.

Tagged with: , ,
Publié dans codépendance

Une pensée pour aujourd’hui

Quand les tempêtes de la vie arrivent,
Et elles arrivent toujours,
Au lieu de dire à Dieu à quel point mes tempêtes sont grandes,
Il vaut mieux que je dise aux tempêtes,
A quel point ma Puissance Supérieure est grande.

Citation du Forum (revue mensuelle Al-Anon)

Publié dans spiritualité

Le testament de Manuel M

Lorsque médecins et hommes d’église ont avoué leur impuissance, il se peut qu’ils donnent l’adresse des AA.


Ce titre fait référence à la deuxième étape du programme, à la spiritualité qu’il va bien falloir, même si on ne croit pas, mettre à la place de l’alcool.

En AA, on ne fait pas le culte de la personnalité.
Mais on éprouve beaucoup d’affection pour nos dinosaures vivants, ceux qui ont fondé le mouvement en France.
Manuel M., 50 ans d’abstinence, redit à chaque congrès le privilège d’appartenir aux Alcooliques Anonymes.

Cliquez ici pour télécharger le texte de Manuel sur le bonheur (scanné) : Le bonheur
Voici également le document retapé : Manuel_de_Paris

Publié dans Alcooliques Anonymes

Ce week-end 50ème anniversaire d’Alcooliques Anonymes France


D’après la rumeur, nous serons 1500 à la réunion plénière du samedi.
Et toutes les fraternités en douze étapes auront leur stand :
Al Anon – Narcotiques Anonymes – Nar Anon – Dépendants Affectifs et
Sexuels Anonymes – Emotifs Anonymes – Work Anonymes –
Anorexiques et Boulimiques Anonymes – Survivants de l’Inceste
Anonymes – Arts Anonymes – Outre-mangeurs Anonymes –
Cocaïnomanes Anonymes – Débiteurs Anonymes – Chefs d’Entreprise
Débiteurs Anonymes – Adultes Enfants d’Alcooliques – Dépressifs
Anonymes -…
Je viens de lire cet article sur le congrès et franchement ça me donne la chair de poule, tellement je trouve ça beau !
http://congres.alcooliques-anonymes.fr/documents/perif_congres_2010.pdf
Alors, rendez-vous à la fête !

Publié dans 12 etapes, Alcooliques Anonymes
Avertissement

Ce blog est issu d'une initiative personnelle. Son intention n'est que de faire connaître le programme de rétablissement en douze étapes et les fraternités anonymes dont le point de vue est consultable sur les sites web officiels respectifs.

de l’amour…

"Est-ce que je sais que je dois aimer tout en laissant libre et que toute chose ou toute personne que je perds en relâchant mon emprise, ne m'avait jamais appartenu"

extrait de "Plan pour notre progrès : la 4ème étape Al-Anon" (littérature Al-Anon disponible en réunion Al-Anon)

du contrôle…

apprendre à être conscient de moi-même au lieu de me concentrer sur les autres

septembre 2015
L Ma Me J V S D
« août    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Blog Stats
  • 91,292 hits
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.